Accueil

La souffrance ne vient pas des situations de vie mais des pensées crues, du conditionnement mental.

Les situations de vie sont telles qu’elles sont, il faut un « jugement » posé dessus pour qu’il y ait souffrance.
Le jugement est une pensée de refus, une résistance à l’instant tel qu’il est : « ce serait mieux autrement, ailleurs ou dans un autre temps ».

La résolution de la souffrance ne viendra pas d’un changement de situation de vie mais de l’acceptation profonde de ce qui se manifeste dans l’instant, y compris la pensée de refus.
L’acceptation profonde ne veut pas dire que « je » accepte », elle n’est pas « personnelle », elle ne fait pas référence à l’individu qui accepte quelque chose.

L’acceptation profonde est un grand OUI : un « abandon » en Ce qui Est, un « laisser être » total de ce qui émerge, un accueil sans partage de ce qui se produit dans lequel le « je » s’est totalement effacé.

Et lorsqu’il est réalisé que tout, absolument tout est accueilli,
Lorsqu’il est réalisé que nous sommes Cela même qui accueille, une grande joie arrive, la joie de n’être personne en particulier, la joie d’être tout dans son entièreté :))

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.