Perspective non-duelle

La perspective non duelle ou non dualité est aussi appelée Advaita Vedanta, Eveil, Réalisation de notre vraie nature, Réalisation du Soi…

 

Depuis que nous sommes petits, nous apprenons que nous sommes « quelqu’un », qu’il y a « moi » et le monde, « moi » et les autres, et ce sentiment de séparation, de manque, d’incomplétude, crée la souffrance.

Alors la quête commence, une quête pour retrouver cette unité que l’on pressent et qui semble avoir été perdue.

La recherche se tourne vers tout ce qui semble « extérieur à moi » : argent, amour, spiritualité…, une recherche vaine et sans fin pour retrouver ce qui a toujours été là.

Et puis il y a cet instant de réalisation : il est alors vu que la réalité EST.

Et cela se fait, par personne.

Il n’y a pas « deux », pas une « entité » qui fait l’expérience de quelque chose en dehors d’elle-même, pas de centre, pas de percevant, pas de regard.

il n’y a qu’Unité, il n’y a que Cela, Vie. Amour Absolu.

Cette réalisation, sans personne pour réaliser quoi que ce soit, est Libération.Elle met fin définitivement à toute souffrance.

Alors émerge, en apparence, la joie fine et douce de n’être personne.

*

*     *

Les séances s’adaptent à  la compréhension et à la vision de chacun et à ce qui résonne en vous. Nous partageons simplement ensemble ce qui est présent, là, maintenant, toujours dans l’amour et la bienveillance de l’instant. Il n’y a rien à forcer, rien à gagner, rien à parfaire, simplement à laisser se dévoiler Ce que vous Êtes déjà, et qui a toujours été là.

Nous irons investiguer ensemble la réalité effective de ce que l’on appelle « le moi auteur » c’est-à-dire l’idée d’un quelqu’un aux commandes de l’organisme jusqu’à comprendre et surtout réaliser qu’en réalité il n’est qu’une pensée. Nous découvrirons alors que nous ne sommes pas ce que nous croyions être, une personne séparée du reste du monde, mais la Conscience qui à la fois accueille et épouse l’organisme et l’univers entier.

Ainsi, si cette réalisation n’est pas tout à fait claire, nous  irons voir ensemble ce qui la voile apparemment . Ce peut être des croyances à propos de l’éveil ou bien des peurs. Ces dernières, comme toutes émotions étiquetées négatives, sont directement liées à des pensées « crues vraies à tort » (croyances) et non reconnues comme telles.  L’invitation est alors à les embrasser. Il s’agit ici d’une une invitation aux épousailles totales jusqu’au point où il est perçu qu’en réalité il ne se passe rien de grave. Ce mouvement n’est pas personnel, il ne s’agit pas d’une intention volontaire mais plutôt d’un effondrement total de toute résistance.

Cette reconnaissance est simple, il ne s’agit pas d’un feu d’artifices émotionnel mais d’une évidence qui lorsqu’elle émerge demeure à jamais. Il s’agit là d’un véritable changement de perspective. Cette évidence a des répercussions dans l’organisme qui alors est investi des qualités inhérentes à notre nature profonde : paix, joie, amour. Ce n’est pas le monde qui se transforme mais la vision que l’on en a. La grande paix du Cœur, celle qui n’a jamais cessé d’être, se dévoile alors.