Le Soi, ce que nous sommes, est sans désir

Que signifie être sans désir ?

Tant que nous croyons être l’organisme, une personne dans le monde, nous ne pouvons le comprendre, saisir le cœur même de cette réalité.

Nous pensons que le désir fait partie de la vie, qu’il est l’essence de la vie même, que sans lui, tout est terne, que sais-je encore…
La simple idée de laisser s’effondrer tout désir peut entraîne alors l’apparition d’une réticence, d’un refus, d’une colère, d’une rage.
Le « Je » tient tellement à ses désirs.
Avoir des désirs est parfait. L’idée qu’ils doivent être assouvis pour être heureux fait souffrir. La vie jouant bien comme elle veux, il se peut qu’elle ne nous entende pas.

Le désir est strictement lié à la croyance erronée d’être simplement un être humain dans le monde.
Je suis une personne qui désire être heureuse, qui rêve de ce bonheur dont tous les sages parlent, le vrai, celui qui ne s’éteint jamais.
Il n’est pas à confondre avec l’allant naturel de l’organisme qui se manifeste de lui-même, sans aucun but à atteindre. Je peins depuis que je suis petite parce que j’aime cela, et j’ai une aptitude pour cela, tout simplement.

Tant que la croyance en un « moi » pilote de l’organisme demeure, il ne peut être réalisé que le désir est en réalité une vue de l’esprit, une construction mentale.
Tant que cette croyance demeure, l’idée d’une ligne de temps réelle sur laquelle un bonheur, une joie peuvent s’inscrire durablement perdure…et la souffrance avec.

Avez-vous déjà pris conscience que la nuit, aucun désir n’apparaît et qu’il n’est personne pour en souffrir ?
Avez-vous pris conscience qu’il émerge le matin avec l’apparition de la conscience puis du monde et de l’organisme ?

La réalisation du Soi vient éclairer la réalité.

L’invitation est à conscientiser que nous ne sommes pas réductibles à l’organisme.
Nous sommes le connaisseur de tout ce qui est connu, y compris la conscience.
Le Soi est notre nature. Nous sommes le Soi.

L’invitation est à l’établissement définitive en tant que le Soi, là ou tout désir est perçu comme non étant, là où plus exactement tout désir n’a jamais été.

En tant que Soi nous sommes déjà Paix, Bonheur,
nul besoin d’aller les chercher ailleurs !
Paix et bonheur ne souffrent d’aucun contraire, aucun désir ni exigence.
Cette simple conscientisation par l’organisme suffit.
Alors Paix et Bonheur irradient l’organisme,
Alors Paix et Bonheur infusent le monde,
Car Paix et Bonheur sont la trame, l’essence et simultanément tout le manifesté.
Gratitude.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.