L’ultime plongée en Soi

Commencer par se détourner du mental.

Puis prendre le temps de plonger en soi-même jusqu’à y découvrir la paix, le silence. S’y déposer c’est-à-dire le laisser s’installer, prendre corps et tout emplir.

Pour cela il est nécessaire d’y revenir encore et encore.

Les pensées vont commencer à se tarir progressivement car elles ne sont plus alimentées.

Laisser partir celles qui parlent de « moi ».

N’en retenir aucune sauf celles faisant référence au Soi et qui accompagnent sa re-connaissance.

Une joie va arriver de l’intérieur.

Cette joie est fraîche et désintéressée, elle n’est liée à aucune chose du monde.

C’est une joie liée à la connexion et aux retrouvailles avec notre nature véritable et sa permanence.

Elle est aussi directement reliée à la légèreté perçue et ressentie dans l’organisme qui commence à se délester du poids des désirs et des vouloirs dans le monde.

Ne pas s’y accrocher.

La clarté arrive aussi, sur Ce qui est, la nature des phénomènes, ce qui reste des apparentes attitudes et paroles conditionnées de l’âme, ce qui les constitue et leur réalité apparente…

Cette clarté offerte n’est pas personnelle, elle émane du Soi et grandit au fur et à mesure de l’apaisement du mental.

Puis plonger encore et toujours plus intensément en soi-même.

Se dévoile alors une profondeur inégalée jusqu’à présent, elle n’est bien sûr pas du monde.

Elle commence à emplir, nourrir et pacifier l’organisme touché au cœur par ce qui est en éclosion. Elle investit les sens corporels, le mental, le corps énergétique qui s’effacent en tant qu’éléments séparés.

Cette profondeur est plénitude.

Y demeurer.

Ce qui va arriver alors est Merveille des merveilles.

Une grâce va alors s’inviter naturellement en tant qu’évidence et emplir à jamais l’expérience jusqu’à n’en être plus séparé.

Il est donné d’expérimenter dans cette totalité que tout est le Divin à l’œuvre.

Tout est Amour.

Non pas cet amour fragmenté et conditionnel qu’est l’amour humain, mais l’Amour en tant que l’Un, partout et en tout temps.

Il n’y a pas deux.

Tout est Amour.

La Connaissance est expérimentée.

La Réalité est vivante et infinie.

Il n’est toujours que le Divin, Ce qui est.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :