La période que nous traversons est une invitation à l’éveil complet.

En ces temps particulièrement anxiogènes, l’invitation est toute propice à revenir au Cœur.

Il est un lieu de paix que rien ne peut atteindre.

La période que nous traversons impacte le monde dans sa globalité. Même si les mesures semblent moins radicales dans certains pays que dans d’autres, l’énergie ambiante n’épargne personne.

En fonction des blessures inhérentes à chaque organisme ainsi qu’aux histoires de vie particulières, cette énergie a des répercutions différentes selon chacun.

Vous vous sentez restreints dans vos libertés individuelles,

Vous vous sentez apeurés pour l’avenir,

Vous avez de la peine pour les générations à venir,

Vous vous sentez en colère face à tant d’injustice…

Tout ceci est parfaitement ok.

Surtout ne refoulez rien, n’enfouissez rien, ne taisez rien.

il n’est rien que ne soit pas correct,

Savez-vous pourquoi ?

Parce que ce qui survient est déjà là, aussi c’est exactement ce qui devait arriver,

et puis aussi il n’est aucun « moi » auteur aux commandes de l’organisme pouvant contrôler ce qui survient.

Alors se détendre, simplement se détendre,

Se détendre même au sein de toutes les crispations.

Tout ceci ne dit rien à propos de ce que vous êtes.

Tout ceci n’est pas ce que vous êtes.

Aussi avez-vous le droit d’être en colère, apeurés, chagrinés.

Ne croyez aucune des pensées qui peuvent alors surgir telles que :

si je suis en colère, je ne suis pas éveillé,

je ne suis pas quelqu’un de bien,

il me reste encore tellement de chemin…

N’écoutez pas ce qui provient uniquement d’une mémoire liée aux croyances passées.

La mémoire n’est pas la réalité, elle est une suite de pensées et de concepts.

Ce temps est en réalité Gratitude,

Gratitude car il est pleine invitation à se laisser découvrir toutes les parts de l’humanité souffrantes encore actives au sein de l’organisme.

Gratitude car il pousse surtout à découvrir et revenir à l’essentiel, à l’amour, à ce que nous sommes profondément et essentiellement.

Il n’est plus beaucoup d’endroits sur cette terre aujourd’hui qui ne soit vierge de « coronavirus », où il est possible de s’échapper ou bien d’oublier ou faire « comme si ».

Saisissez cette occasion pour réaliser que le bonheur n’est pas du monde mais en Soi.

Car les vagues de l’existence vont et viennent, c’est inéluctable, le monde est ainsi constitué.

Ne croyez pas que l’amour se soit éteint dans le monde.

Ne croyez pas que vous en soyez éloigné.

En réalité il n’a jamais été aussi proche de vous.

Il est ce qui anime chaque corps,

il est l’essence du monde.

Alors pourquoi ne le voyons-nous pas ?

Pourquoi la souffrance aujourd’hui ?

Simplement parce que nous pensons qu’il n’est pas là,

alors nous « manquons la cible »,

Nous cherchons encore et encore dans le monde ce qui est notre intimité profonde, là, juste là.

Nous attribuons aux personnes, évènements ou choses la cause de nos souffrances.

Nous souffrons uniquement parce que nous faisons confiance aux croyances, aux pensées crues vraies à tort, celles qui parlent de passé ou bien de futur avec des regrets ou bien des espoirs.

La réalité ne réside pas dans les pensées.

L’amour n’est pas un concept, il n’est même pas une expérience.

Il est l’essence de toute vie, tout organisme.

Alors prenons un temps pour revenir à soi,

un temps d’exploration intime.

Au fond de chaque organisme réside en potentiel toutes les parts de l’humanité profonde.

Alors, si certaines émotions désagréables affluent aujourd’hui, les explorer sans culpabilité, sans jugement.

Ne croyez pas en leur réalité définitive, elles sont simplement des vibrations de vie.

Ne croyez pas ce qu’elles racontent, elles sont simplement des pensées associées à des sensations.

Les croire vraies est la base de la folie mentale.

Car réagir à la colère par la colère c’est être pris.

Réagir à la peur par la peur, c’est être attaché.

Réagir c’est les maintenir en place, c’est leur donner du pouvoir, c’est leur donner une existence propre.

Ne croyez pas à ces histoires.

Je vous invite à explorer simplement et sans honte la ou les sensations pures en lien avec une émotions souffrante qui afflue.

Les rencontrer vraiment c’est porter finement l’attention sans aucune distance et aucune intention autre que l’observation curieuse : leur mouvement, leur vibration, leur texture…comme un trésor qui affleure et qui n’est pas encore totalement découvert.

Explorer signifie retrouver pleinement notre humanité.

Tout cela n’est pas personnel et simultanément très humain.

La paix est dans ce grand OUI.

Cette intimité profonde avec l’organisme est en réalité une intimité en Soi.

Vous allez alors faire une merveilleuse découverte :

vous n’avez pas besoin de sortir de chez vous pour atteindre la paix, la paix du cœur, celle que rien ne peut atteindre.

Car vous l’êtes déjà, pleinement.

Vous n’êtes pas en paix, vous êtes la paix même.

Autrement dit l’organisme peut ne pas être en paix, ce que vous êtes, paix/Présence, demeure.

Faites-vous ce cadeau des épousailles,

Les épousailles avec vos peurs, terreurs, rages, angoisses.

En vous offrant ce cadeau, c’est aussi au monde entier que vous le faites.

Ce cadeau est amour pur.

Car dans cette détente va alors se dévoiler votre vraie nature.

Vous découvrirez là le miracle d’Être.

Alors vous serez libres, libres du contexte, libres de vos sentiments négatifs.

En réalité vous êtes déjà entièrement libres, vous l’avez simplement oublié.

La liberté réside au cœur de la Présence.

La Présence demeure, quoi qu’il arrive au corps et dans le monde.

La Présence est accueil, quoi qu’il advienne.

La Présence est liberté, même si l’organisme, lui, en est privé.

Installez-vous dans cette confiance absolue.

La présence est ce que nous sommes.

Nous sommes liberté.

Installez-vous définitivement en tant que Cela.

C’est une merveilleuse offrande au monde,

Un baume guérisseur dans lequel l’énergie névrotique de la peur, de la colère s’effondrent définitivement.

Afflue alors la joie,

La joie de goûter la peur, car elle n’est plus apeurante,

La joie de goûter la colère, elle est simplement vibration, énergie vive.

Et puis la joie d’être l’ineffable,

La joie de n’être rien en particulier,

La joie d’être partout, en tout.

Le pouvoir, le contrôle peuvent sembler régner, ils ne peuvent ébranler la lumière éternelle que nous sommes.

Oui mes amis, ce temps difficile est une invitation à l’éveil complet et définitif.

Alors si la tristesse demeure, posez-un sourire dessus.

Vous ne pouvez sourire ?

Posez aussi un sourire dessus.

Nous sommes la Paix même,

Nous sommes la Liberté même.

Gratitude

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.