Le Silence « habité »

C’est l’identification au perçu, notamment au corps qui donne l’impression d’une appartenance personnelle, d’une « densité » individuelle séparée du reste du monde.
Cette identification au corps, aux sensations corporelles, est appelée « moi ».
Et cette impression de séparation, cette limitation au corps est souffrance car elle ressentie comme « coupée » du reste, non complète, non unifiée.
Elle cherche alors à se « ré-unir », compléter sans qu’il soit vu qu’en réalité cette impression n’a pas de réalité, elle est illusoire, c’est comme un hologramme.
Tout est UN.

Se laisser ressentir « Être ».
Être est bien là, partout et nulle part en particulier : vastitude, silence.
Puis laisser l’impression de densité corporelle « moi » être absorbée jusqu’à ce qu’il ne reste plus que silence.
A cet instant, le silence est « habité »
Union
Un
Complétude.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.