libre du temps et de l’espace

Cette phrase, couramment employée dans les partages autour de la non dualité, est souvent mal comprise.

Être libre du temps et de l’espace ne fait pas référence à un quelqu’un qui pourrait s’en extraire ou bien s’en détacher.

Cette affirmation n’est pas issue d’une compréhension intellectuelle.

Elle découle naturellement et directement de la réalisation de notre nature véritable, Ce qui Est.

Nous adorons penser que nous sommes des individus libres, nous adorons croire que nous avons un pouvoir sur la vie et ce qui s’y produit.

Mais en réalité, la liberté individuelle et existentielle est toute relative car liée notamment aux évènements sur lesquels personne n’a de réel contrôle car il n’y a personne aux commandes de l’organisme !

Chaque organisme est agi et mu par une multitude de facteurs qui lui sont propres (gênes, hérédité, conditionnements, émotions, histoire de vie…) et qui entraînent pensées et actions spécifiques.

Il ne peut en être autrement, c’est le flux de vie naturel, tout simplement.

Il n’est aucun « moi auteur », tout apparaît de soi-même.

Ce n’est pas donc pas la personne qui est libre du temps.

Le temps et l’espace sont constitutifs du monde relatif.

L’organisme en fait partie.

Être libre du temps et de l’espace, c’est simplement réaliser que ce que nous sommes réellement est hors temps et espace.

Puis une apparence de temps et d’espace semble émerger au sein de cet instant hors temps et espace.

L’inconnaissable se manifeste apparemment et simultanément il n’est toujours que lui-même.

Ne cherchez pas à comprendre ce que cela signifie, le mental ne peut saisir cela. Posez simplement l’attention, non du côté du perçu, mais de Ce au sein de quoi le perçu apparaît.

L’évidence est au-delà des mots et du monde.

Tout ce qui fait partie du monde n’est pas définitivement réel, entendez le mot « définitivement » comme essentiellement, par nature.

C’est pourquoi nous appelons le monde relatif « illusoire ». Il n’a pas de réalité propre, par lui-même, en tant qu’objet séparé. Il existe et simultanément n’est pas.

Être libre du temps et de l’espace ne fait pas non plus référence à un refuge dans un arrière-plan tranquille et non souffrant.

Car aussi étrange que cela puisse paraître, le temps et l’espace sont illusoires et simultanément Ce qui est.

Aussi tout est-il pleinement vécu et ressenti, sans un quelqu’un pour récupérer le bénéfice de tout cela.

L’organisme ne devient ni indifférent ni insensible, c’est même l’inverse qui se produit car lorsque les défenses liées à l’idée d’un « moi » s’effondrent, il se laisse être touché véritablement.

Et même si l’organisme fait partie de l’illusion, il est Ce qui Est.

Il est donc aussi l’Amour même.

L’équanimité ne se réfère pas à un état sans émotions comme beaucoup le croient. Elle correspond à l’absence de résistance et de jugement à propos de ce qui se produit. Il n’y a ni bien ni mal, simplement ce qui se produit.

Nous disons souvent en satsang : totale implication, zéro distance et personne aux commandes.

Nul besoin de chercher la liberté ultime dans le monde, elle n’existe pas.

La liberté n’est pas du monde.

Elle EST.

Nous sommes Cela.

2 Replies to “libre du temps et de l’espace”

  1. Bonne année  Marion 💫à toi et Gérard 💫🙏

    Envoyé par myMail pour iOS

    vendredi 25 décembre 2020 à 10:51 +0100 de

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.